Le Complexe de Diane

Par Vincent

Fils de Françoise, je m'active avec d'autres à faire connaitre sa vie et sa pensée, et à la prolonger dans la mesure de mes moyens.

Mis à jour le 18/02/2022 | Publié le 22/10/2021

Je trouve saugrenu, à l’heure où la fumée des fours crématoires s’éteint à peine, de nous obnubiler sur des histoires de pénis. Ce n’est pas Sade qui a fait les charniers de Treblinka, de Dachau et d’Auschwitz.

(Françoise, dans sa controverse avec le prude et catholique Mauriac)

Françoise a 31 ans lorsqu’elle écrit son premier essai. Lauréate du Prix des Lecteurs à 24 ans, c’est une romancière reconnue qui a sa place chez Julliard, qu’elle a rejoint dès ses débuts et dont elle a contribué à l’essor. Amie de Simone de Beauvoir qu’elle admire pour Le Deuxième Sexe (“Vous êtes un génie ! Nous sommes toutes vengées !”), elle prend la défense de l’ouvrage qui a reçu des tombereaux d’insultes (notamment de la part de Mauriac), et ce sera Le Complexe de Diane.

Julliard le republie donc en 2021 dans une édition qui nous rappelle celle d’il y a 70 ans. On pourra lire avec intérêt la critique du livre sur le blog d’Hypathie, laquelle n’a jamais oublié Françoise alors que plus personne ne s’intéressait à elle.

 

L’agenda de Françoise : avril 24
L’agenda de Françoise : avril 24

QUINZE EVENEMENTS Mardi 2 avril à Bordeaux Élise Thiébaut sera à la librairie Mollat pour parler de Françoise avec la...

Mars 2024 : Femmes, Vie, Liberté !
Mars 2024 : Femmes, Vie, Liberté !

Là où l'État-Nation à l'occidentale est moins présent, les femmes le sont plus, comme on le constate si souvent. Le...

L’écoféminisme est de retour !
L’écoféminisme est de retour !

Ce 8 mars 2024, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, est publié le n° 922 de la revue...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.