// adaptation du texte dans les commentaires // // A SUIVRE

Françoise, Élise et Nouvelles Lunes

Par Alain

Fils adoptif de Françoise, heureux de contribuer à faire vivre sa pensée et son œuvre.

Mis à jour le 29/02/2024 | Publié le 09/01/2023

 

« Connais-tu l’histoire fantastique de la Française qui a inventé l’écoféminisme ? ». C’est par cette accroche que Soif de sens, podcast dédié à l’écologie, au féminisme et à la solidarité, présente sa 93e édition, consacrée – vous l’avez compris – à Françoise. Notre amie Élise Thiébaut, autrice notamment de L’Amazone verte – le roman de Françoise d’Eaubonne, y dresse un portrait de l’autrice et activiste qui a inventé les mots « phallocrate », « sexocide » et « écoféminisme ».

Élise, par ailleurs, propose depuis quelques mois, avec les éditions Au diable Vauvert, Nouvelles Lunes, une lettre d’information « féministe, queer, rebelle, écologique, à la fois douce et violente comme les grandes passions humaines ». Vous pouvez vous y inscrire pour être sûr•es de n’en louper aucune.

Chaque mois, vous lirez des textes originaux d’auteurices lunaires. Il y aura Juliet Drouar, Mai Hua, Gabrielle Deydier, Ketty Steward, Pauline Gonthier, Fatima Ouassak, Myriam Bahaffou, Milady Renoir, Ophélie Latil ou Pinar Selek… et bien d’autres qui ont déjà commencé à écrire, qui prévoient de le faire, et qui arriveront chaque mois dans votre boîte mail, pendant que je continuerai à vous proposer une lecture écoféministe de l’actualité. Nouvelles Lunes, en 2023, verra aussi la publication de deux livres au format papier. Le premier, en mars, sera une réédition du Sexocide des sorcières, de Françoise d’Eaubonne, préfacé par Taous Merakchi, aux éditions Au diable vauvert. Et le deuxième, encore secret, devrait être publié dans un an.

Françoise : Je suis partout !
Françoise : Je suis partout !

Alors que toute sa vie elle a mis en lumière nombre de femmes (Simone de Beauvoir, Louise Michel, Isabelle Eberhart,...

Françoise dans les rues de Milan
Françoise dans les rues de Milan

Nous sommes un 20 avril ensoleillé. Les deux femmes-sandwichs qui portent fièrement sur elles de grandes affiches de...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.