// adaptation du texte dans le commentaires //

La Révolution amoureuse

La Révolution amoureuse
À la grande époque de La Gueule ouverte (journal écologiste et politique fondé en 1972), les colonnes de l’hebdomadaire proposaient des débats qui portaient sur divers sujets, comme la non-violence ou les questionnements sur l’amour et la sexualité. Françoise participait souvent à ces controverses. Dans le numéro daté du 29 décembre 1976, elle répondait à Isabelle Cabut, alors directrice de la publication, en s’attaquant au « mythe de la vie privée » et en promouvant la « révolution amoureuse ».

Il n’est pas question de supprimer l’amour, mais au contraire de l’étendre. Et de savoir que, sitôt connue cette « relation privilégiée » qui est une des chances de l’humain, elle doit être élargie à plusieurs sous peine de disparaître.

Françoise d’Eaubonne

Cliquer sur l’imagette pour accéder  au document.