// adaptation du texte dans le commentaires //

Tu seras un homme écoféministe, mon fils !

Par Alain

Fils adoptif de Françoise, heureux de contribuer à faire vivre sa pensée et son œuvre.

Mis à jour le 06/04/2022 | Publié le 01/04/2022

Par Alain

Décidément, le fantôme de Françoise d’Eaubonne hante bien des lieux. Le Printemps des Fameuses, cette année, n’a pas été épargné. Ce festival, qui se déroule tous les ans à Nantes, fêtait le 18 mars son dixième anniversaire. Il a pour ambition de démontrer « que la question de l’égalité femmes-hommes est un accélérateur de progrès social et sociétal. »

Toute la journée, dans une salle d’environ 600 places (le Stéréolux) et des salles périphériques, le public a pu assister à une longue série d’interventions très diverses, comme :

  • Mon Panthéon est décousu : aux grandes femmes, la matrie reconnaissante !
  • Égalité professionnelle et violences sexuelles et sexistes : des indissociables !
  • Transmission de patrimoine et inégalités de genre : qu’est-ce qui se joue chez le notaire ?
  • Les Matriarches : voyage au « centre » de la terre
  • Atelier drag king : jouer à déjouer les stéréotypes de genre
  • Quelle place pour les hommes proféministes dans l’histoire ?

Tu seras un homme écoféministe, mon fils !

Élise Thiébaut, Vincent d’Eaubonne et ma pomme avons clôturé cette journée avec le sourire en évoquant, pour l’une en tant que biographe, et pour les deux autres en tant que fils « biologique » et fils « spirituel » de Françoise d’Eaubonne, la question de la transmission hors des sentiers battus, en explorant les impensés de l’héritage matrimonial.

Toutes les interventions sont visibles sur YouTube.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[et_bloom_inline optin_id= »optin_4″]