// adaptation du texte dans le commentaires //

La natura della crisi

Par Alain

Fils adoptif de Françoise, heureux de contribuer à faire vivre sa pensée et son œuvre.

Publié le 29/03/2022

Par Alain

En 1980, Françoise publiait dans la revue Sorcières un article écoféministe intitulé La Nature de la crise, dans lequel elle défendait la thèse selon laquelle le « matriarcat » aurait préexisté au patriarcat.

Il ne s’agit […] pas d’une société féminine de type inversé qui aurait précédé le pouvoir masculin, mais d’une société sans « pouvoir » au sens que le patriarcat a donné à ce terme, que j’ai essayé d’analyser dans Les Femmes avant le patriarcat.

Le fac-similé de ce texte est consultable sur notre site, dans la partie Traces de Françoise/Lire/Textes.

Cet article a récemment été traduit en italien par Bruna Bianchi (voir photo) dans la Revue télématique d’études sur la mémoire féminine. Bruna Bianchi est universitaire, écrivaine et traductrice (notamment de Goethe et de Thomas Mann).

1 Commentaire

  1. Vincent

    Intéressant, merci Alain ! Je note la concomitance de sa traduction et de la mise a disposition publique sur le site de cet article.

    Coïncidence ? Elle connait le site. Allez, c’est l’occasion de lui faire un petit mot 🙂

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[et_bloom_inline optin_id= »optin_4″]