// adaptation du texte dans le commentaires //

Un portrait sur France Culture

Par Vincent

Fils de Françoise, je m'active avec d'autres à faire connaitre sa vie et sa pensée, et à la prolonger dans la mesure de mes moyens.

Mis à jour le 18/02/2022 | Publié le 29/09/2021

Par Vincent

« Militante libertaire féministe, Françoise d’Eaubonne est l’une des premières à opérer un rapprochement entre les luttes féministes et la protection de l’environnement dans les années 1970. Elle est à l’origine de « l’écoféminisme », dont se revendiquent des militants écologistes aujourd’hui.

Le mot « écoféminisme » est employé pour la première fois dansLe Féminisme ou la Mort, ouvrage de 1974 écrit par Françoise d’Eaubonne.

Née en 1920, Françoise d’Eaubonne a une longue tradition féministe dans sa famille comme elle l’explique sur l’Ortf en 1972 : « J’estime que j’ai eu beaucoup de chance d’être la fille et la petite-fille de vieilles féministes, y compris ma mère qui était l’élève de Mme Curie et qui devait faire le coup de poing pour pouvoir s’asseoir sur les bancs de la faculté des sciences, parce que les hommes essayaient d’empêcher les femmes d’entrer dans les facultés de peur que, plus tard, elle leur prenne leur situation. » [Source : France Culture]

À voir et lire ici

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[et_bloom_inline optin_id= »optin_4″]